Salaires conventionnels au 1er janvier 2014

    Imprimerversion PDF

    Avenant du 26 février 2014 à la convention collective Blanchisserie-Teinturerie et Nettoyage relatif aux barèmes conventionnels de
    salaires applicables au 1er janvier 2014

    IDCC 2002 - Brochure JO 3074

    Article 1 : le barème de salaires minima, base 35 heures, est établi comme suit, à partir du 1er janvier 2014 :  

    1- OUVRIERS  

     Filière Location de Linge / Blanchisseurs 

    Coefficient

    Salaires minimas   conventionnels
      Base 35 heures

    1-1.

    1 445,38

    2-1.

    1 459,80

    2-2.

    1 473,78

    2-3.

    1 495,65

    3-1.

    1 498,23

    3-2.

    1 525,03

    4-1.

    1 577,08

     Filière Pressings, Laveries 

    Coefficient

    Salaires minimas conventionnels
      Base 35 heures

    A1

    1 445,38

    A2

    1450,21

    A3

    1 459,46

    B1

    1 474,40

    B2

    1 484,58

    B3

    1 498,66

    C1

    1 512,74

     

    2- ETAM  

     Filière Location de Linge / Blanchisseurs

     Employés : 

    Coefficient

    Salaires minimas   conventionnels
      Base 35 heures

    1-1.

    1 445,38

    2-1.

    1 459,80

    3-1.

    1 498,23

    4-1.

    1 577,08

     Techniciens et agents de maîtrise : 

    Coefficient

    Salaires minimas   conventionnels
      Base 35 heures

    5-1.

    1 618,38

    5-2.

    1 708,12

    6-1.

    1 813,12

     Filière Pressings, Laveries 

    Employés 

    Coefficient

    Salaires minimas   conventionnels
      Base 35 heures

    1-1.

    1 445,38

    2-1.

    1 459,80

    3-1.

    1 498,23

    4-1.

    1 577,08

     Techniciens et Agents de maîtrise 

    Coefficient

    Salaires minimas   conventionnels
      Base 35 heures

    C2

    1 536,67

    C3

    1 558,11

    D1

    1 736,30

    D2

    1 787,89

     

    3- CADRES

     Filière location de linge / Blanchisseurs et Pressings, Laveries 

    Coefficient

    Salaires minimas   conventionnels
      Base 35 heures

    7-1.

    2 146,49

    8-1.

    2 836,55

    9-1.

    3 151,14

     

     Article 2 : égalité professionnelle - mesures tendant à réduire les écarts de rémunération :

    Conformément à l'accord sur l'égalité professionnelle entre les hommes et les femmes qui a été signé dans la branche, les parties signataires rappellent le principe selon lequel tout employeur doit garantir, pour un même travail, ou un travail de valeur égale (au sens de l'article L.3221-4 du code du travail) et à ancienneté égale, l'égalité de rémunération entre les femmes et les hommes.

    Les disparités de rémunération entre les établissements d'une même entreprise ne peuvent pas, pour un même emploi, être fondées sur l'appartenance des salariés de ces établissements à l'un ou l'autre sexe.

    Dés lors, les entreprises prendront les actions correctives dans le cadre de la négociation annuelle obligatoire (avec les délégués syndicaux ou, à défaut, avec les institutions représentatives du personnel), afin de supprimer, à situation comparable, les écarts constatés, et qui ne peuvent s'expliquer de manière objective, à partir de leur propre rapport annuel.

    Article 3 : le présent avenant sera mis en application le 1er janvier 2014. 

    Le texte du présent accord sera déposé à la Direction Générale du Travail et au Secrétariat du Greffe du Conseil de Prud'hommes conformément à l'article L.2231-5 et suivant du Code du Travail.

    Il fera l'objet d'une demande d'extension.

    Fait à Paris, le 26 février 2014 en 12 exemplaires originaux.